test

REJOIGNEZ-NOUS ! facebook twitter google viadeo

Aide à domicile sur Bordeaux pour les personnes agées en perte d'autonomie

Une grande majorité des personnes âgées souhaitent continuer de « vieillir à domicile » et ainsi ne pas être prises en charge dans un établissement spécialisé. Le maintien à domicile est un vrai défi à relever avec l’accroissement de l’espérance de vie et l’augmentation du nombre de seniors en France.

Cependant, il est souvent difficile pour les aidants de faire accepter à leurs ainés leur besoin d’aide au quotidien. En effet, accepter de se faire aider revient à prendre conscience de sa perte d’autonomie et des difficultés du quotidien. Il n’est pas facile de se sentir dépendant d’un tiers pour réaliser des tâches auparavant réalisées en toute autonomie.

Le refus d’aide est une situation courante vécue par les aidants et les proches des personnes âgées. Voici quelques conseils pour gérer au mieux cette situation difficile.

L’acceptation de l’aide passe par le dialogue avec la personne âgée

En premier lieu, il est essentiel que les proches soient à l’écoute des besoins et des souhaits de leurs aînés. Ils devront discuter avec eux sur les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien pour faire admettre le besoin d’aide. Il faudra également expliquer que la perte d’indépendance n’est pas un échec personnel, mais qu’elle fait partie du cycle naturel de la vie.

Ce type de discussion peut être difficile à mener, n’hésitez pas à le faire en famille. La personne âgée doit prendre conscience que toute sa famille est inquiète et souhaite trouver des solutions pour l’aider au mieux.

Il est également important de respecter la personne âgée, de lui expliquer les différentes aides qu’elle pourrait avoir et quels en seront les bénéfices pour elle au quotidien.

Les services à la personne permettent de répondre au besoin de maintien à domicile

L’une des craintes majeures des personnes âgées est de ne pas rester dans son environnement. N’hésitez pas à insister sur le fait que d’avoir recours à des services d’aide à la personne ou à une aide à domicile reste la meilleure solution pour réaliser son souhait de rester chez elle. Ce type d’assistance est à ce jour la seule solution pour favoriser le maintien à domicile.

Prenez en considération ses besoins et son avis

Pour qu’une assistance à domicile soit mise en place, il convient de respecter les volontés et les choix de la personne âgée.

Ainsi, l’intervenant à domicile, si elle veut être acceptée, devra s’adapter aux contraintes et habitudes de la personne et non s’imposer dans son quotidien. Afin que l’aide soit acceptée, il est donc nécessaire de ne pas lui imposer trop de contraintes et de laisser à la personne aidée  une certaine liberté.

Faire appel au bon intervenant pour accompagner la personne âgée

Si le refus d’aide persiste, proposer à votre parent de faire un essai avec un intervenant spécialisé. Plusieurs prestataires d’aide à domicile peuvent répondre aux besoins des personnes, que ce soit pour les tâches quotidiennes, ou les actes essentiels de la vie. 

Cf. Découvrir notre approche des services à la personne et d’une aide à domicile qualifiée

Quoiqu’il en soit, si la personne âgée n’est pas en bonne disposition pour recevoir de l’aide, il sera essentiel d’identifier rapidement le bon prestataire de service.

Un intervenant qui saura créer rapidement une relation de confiance et de proximité avec le bénéficiaire saura lui faire accepter son aide. Pour cela, privilégiez les petites structures, à taille humaine avec un personnel qualifié et polyvalent, qui sauront identifier les besoins spécifiques de la personne.

 

Le refus d’aide des personnes âgées n’est pas encadré par la législation française à l’instar du refus de soin. Ceci rend d’autant plus difficile le rôle des proches et des aidants dans la gestion du refus d’aide. Cependant, les proches ne sont pas les seules victimes du refus d’aide des personnes âgées:  Les professionnels du secteur sont eux aussi touchés.