test

REJOIGNEZ-NOUS ! facebook twitter google viadeo

Aide à domicile sur Bordeaux pour les personnes agées en perte d'autonomie

En France, plus de 8.3 millions de personnes sont considérés comme « aidants ». Ces aidants soutiennent et accompagnent quotidiennement un proche en perte d’autonomie.
Le rôle d’un aidant est souvent essentiel, mais il n’est pas toujours évident pour les aidants de concilier vie privée et vie professionnelle

Cf. Sondage : Ce que veulent les aidants

Cette problématique était déjà prise en compte par la législation française, mais un nouveau décret, en date du 18 Novembre 2016 offrent davantage de droits aux aidants.

Le congé de soutien familial devient le congé proche aidant

La loi du 28 Décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement prévoyait de revoir le congé de soutien familial et de le transformer en congé proche aidant.

Cette évolution permettra à davantage de salariés d’en bénéficier dans l’optique de mieux accompagner un proche en perte d’autonomie.

Quelles sont les évolutions pour les aidants ?

A l’instar du congé de soutien familial, le congé proche aidant permet au salarié de demander un congé à son employeur même s’il n’entretient pas de liens familiaux avec la personne en perte d’autonomie. Il peut également demander ce congé si la personne dont il s’occupe est accueillie dans un établissement spécialisé.

La loi, plus souple, permet également aux salariés de transformer ce congé en période d’activité à temps partiel, plutôt que de ne plus exercer du tout d’activité professionnelle durant cette période. Il sera également possible de fractionner le congé plutôt que de l’utiliser sur une période fixe.

« La France compte aujourd’hui plus de 8 millions de proches aidants : derrière ce chiffre, ce sont des conjoints, des enfants, des membres de la famille, des amis, qui soudainement voient leurs vies bouleversées. Il était plus que temps de reconnaître leur investissement, afin de mieux accompagner ces personnes souvent seules face à la perte d’autonomie de leur proche. La mise en œuvre du congé du « proche aidant » est une des étapes de cette reconnaissance collective », a ajouté Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie.

 

Cette évolution de la loi, vient en complément des actions menées par le gouvernement depuis 2012 en faveur des aidants telles que le droit au répit ou de la revalorisation ponctuelle de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Très attendu, ce décret entrera officiellement en vigueur le 1er Janvier 2017.

 

Voir le communiqué de presse du gouvernement